Un pot de miel, plusieurs renards

Dans le cadre du consortium « Archives des ethnologues », la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) travaille depuis 2016 à la mise en place d’un référentiel en ligne sur les titres uniformes des contes populaires, en se reposant sur la classification internationale Aarne-Thompson-Uther (ATU). Cette classification, entreprise dès 1910 par le Finlandais Antti Aarne, tend à systématiser les ensembles de contes de tradition orale collectés au cours du XIXe siècle. Enrichie et développée au cours du XXe siècle par Stith Thompson, puis en 2004 par Hans-Jörg Uther, la classification ATU recense les différents types de contes, qui peuvent se trouver sous une multitude de variantes régionales.

Le projet intéresse de près la phonothèque puisqu’elle détient dans ses fonds de nombreux contes enregistrés par des ethnologues, en France, notamment sur des aires géographiques resserrées comme les Cévennes1 mais aussi sur d’autres terrains ethnographiques comme le Yémen2. La classification permet d’indexer au mieux ces documents pour retrouver plusieurs variantes d’un même conte, et ce en plusieurs langues.

Les fonds de la phonothèque comportent ainsi plusieurs versions de différents contes, comme le conte de la réparation de la queue du loup3 ou le conte du corbeau et du renard4. Le conte le plus répandu à la phonothèque reste celui du renard parrain dont on peut écouter pas moins de neuf versions différentes5.

Nous vous proposons d’écouter ici trois versions de ce conte avec chacune des caractéristiques propres :
Dans une première version courte, enregistrée en 1979 par Nicole Coulomb et Claudette Castell à Altier, la conteuse, Marinette Volpilière, nous donne les éléments principaux du conte :

Une seconde version, plus étoffée, est enregistrée quelques années plus tard, en 1986, par les mêmes chercheuses auprès du mari de Marinette, Marcel Volpilière. Des détails originaux ressortent, comme la prédiction de la fin du monde par le renard :

Enfin, dans cette troisième version en occitan enregistrée en 1997 par Pierre Laurence, le renard prétend que sa femme a eu un enfant pour partir se servir en miel :

 

Le logiciel OpenTheso utilisé pour mettre en place le référentiel permet de donner un terme préférentiel pour l’indexation des contes tout en mettant en évidence les différentes versions à travers les synonymes signalés6.

Claire Grégoire Saint-Pierre,
Archiviste

 

Crédits photographiques de l’image à la une : Bear With Honey Jar, 3 décembre 2013, photographie prise par Stian Olsen, CC BY-NC.

  1. Pierre Laurence et Jean-Noël Pelen par exemple ont constitué tout un corpus sur la mémoire orale dans les Cévennes : « Du paysage et des temps. La mémoire orale en Cévennes, vallée Française et pays de Calberte, vallée Française et pays de Calberte ». De même, des enregistrements de contes sont présents dans le corpus « Mémoire orale du Mont-Lozère » constitué par Nicole Coulomb et Claudette Castell. []
  2. Le fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya de la phonothèque, en cours de traitement, comporte ainsi de nombreux contes issus du patrimoine culturel immatériel du Yémen. Pour en savoir plus sur ce fonds, voir : Hélène Colombié, « Fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya : pour la sauvegarde du patrimoine immatériel yéménite », Les carnets de la phonothèque, 26 avril 2017  [en ligne] https://phonotheque.hypotheses.org/21416. []
  3. Trois versions du conte de la réparation de la queue du loup ont été enregistrées auprès de différents informateurs par Nicole Coulomb et Claudette Castell entre 1979 et 1986 dans les Cévennes : enquêtes n°429, 17 et 22. []
  4. Deux versions du conte du corbeau et du renard sont présentes dans les fonds de la phonothèque, enregistrées par Jean-Noël Pelen (enquête n°1997) et par Sylvette Béraud (enquête n°252). []
  5. Ces différentes versions se trouvent dans neuf enquêtes distinctes, en français et en occitan, consultables en ligne : 4296618719381990-03, 1990-211962, 2060 et 734. []
  6. Sur l’utilisation d’OpenTheso pour la mise en place du référentiel sur les contes populaires, voir : Claire Grégoire Saint-Pierre, « Il était une fois la norme SKOS », Consortium Archives des ethnologues, 1er décembre 2017 [en ligne] https://ethnologia.hypotheses.org/282. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *